Une île où on croise plein de spermophiles

Aujourd’hui pour une fois j’arrête de trasher l’urbanisme Sibérien, et je parle d’un truc cool.
En effet, Krasnoyarsk est située sur le fleuve Yenissei et en particulier à un endroit où il y a plusieurs îles, et ces îles sont plutôt aménagées en coins à loisirs qu’en centre-ville avec des bâtiments (contrairement aux îles de la Cité et Saint-Louis à Paris par exemple). Soit c’est parce que les terrains ne sont pas constructibles à cause des crues du Yenissei, soit c’est à cause du mot d’ordre « Gaspille de l’espace si t’es Sibérien ouay, pour montrer que c’est toi qu’as le plus gros territoire », je sais pas, les deux me paraissent également crédibles.

Voici donc une carte de Krasnoyarsk pour situer le truc :

carte

L’île la plus à l’ouest s’appelle « L’île des loisirs », il y a notamment pas mal d’équipements sportifs : un stade, des salles de sport (les grandes où les compétitions ont lieu), et des courts de tennis en terre battue (c’est là où j’y jouais, c’était cool. Bien sûr pour des raisons techniques liées à la neige ils ne servent que l’été…). Et depuis quelques années, la grande île plus à l’est, l’Île de Tatyshev, qui était restée un coin sauvage, a été amémagée en île pour se promener : des chemins ont été goudronnés pour marcher, faire du vélo et du roller.

Город с воздуха. Остров Татышева tatishev

Des tas de stands de location de vélos, rollers et autres équipements à roulettes (comme des genres de voitures où il faut pédaler à huit) ont ouvert. Par exemple cet après-midi mon père et moi on a loué des vélos pour 150 roubles soit environ 3€ chaque. La durée de la location est illimitée, mais le stand garde quand même tes papiers donc t’as pas trop intérêt à te barrer avec.

Ça c’est l’été. L’hiver, ça marche pareil mais avec des skis de fond et des patins ! Cela dit, même en été il y a des mordus de ski de fond qui, ne pouvant pas s’en passer, se promènent en roller-skis :

rollerski

L’île fait quand même bien 5km de long donc il y a de quoi faire des belles balades.

Ah oui et pourquoi je parle de spermophiles dans le titre ? En fait j’ai appris à l’instant que ces petits rongeurs mignons s’appellent comme ça en français !

suslik (1)

(En russe c’est souslik, ce qui est un chouïa moins ridicule. « Spermophile » du grec « qui aime les graines », super original comme manière de nommer un rongeur soit dit en passant)

Ce sont donc des genres de gros écureuils, mais ils ne vivent pas dans les arbres mais dans des terriers. Et donc ces bestiaux pullullent partout en Sibérie, et notamment sur cette île il y en a plein ; ils sont gros et n’ont pas peur des gens parce qu’ils ont l’habitude qu’on les nourrisse. Normalement c’est complètement sauvage et ça mord, mais depuis que l’île est devenue un haut lieu de loisir pour les habitants et que ceux-ci sont nombreux à y venir, les spermophiles locaux s’y sont habitués et viennent même manger dans les mains des gens !

suslik

Bref, un endroit sympa pour essayer de supporter la chaleur ambiante (plus de 30 degrés ces jours-ci ; on suffoque un peu).

Publicités

Laisse bien un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s