On fêtait les trois mois du bébé

Sur ce blog, j’ai peut-être eu tendance à distiller une vision désabusée, voire négative, de la Sibérie. Je tiens à nuancer mon propos :

* * * 9 litres de bière pression, 5€ (et le paquet de clopes 1€50) * * *

 

Ceci étant dit, je peux passer au récit de ma soirée de ce soir. Une soirée ordinaire entre jeunes de la vingtaine, sur le bord du Yenissei.

bereg

Je rentrais chez moi de la visite à un parent éloigné (un qui critique Poutine alors c’était cool). N’ayant guère envie de passer encore une soirée cloîtrée chez ma grand-mère à jouer à Questions pour un Champion en ligne, j’ai demandé à mon amie d’enfance qui habite près de chez moi ce qu’elle faisait ce soir. Elle m’a répondu qu’elle sortait avec des amis de son mec ; j’ai demandé à me taper l’incruste.
Je suis donc arrivée chez mon amie, suante (il faisait 10 degrés plus chaud dans le bus que dehors, et dehors il faisait 30 degrés. En fait je n’ai peut-être pas été assez négative dans mon article sur les transports). Cohérente avec la météo, j’arborais une mini-robe bustier. Première surprise, ma copine n’avait pas prévenu les amis en question, qui venaient en voiture, de mon incrustation (« Boah pourquoi ils seraient contre ? »). Elle était par ailleurs incapable de me dire quelle était la destination. Elle avait aussi enfilé une mini-robe (il faisait encore chaud même si c’était le soir). Les amis finissent par arriver. D’abord une première voiture, qui contenait un bébé de trois mois. Le chauffeur/papa nous engueule dès notre arrivée : « Vous êtes trop bonnes les meufs là, mais vous allez vous les peler et servir d’amuse-gueule aux moustiques !! ». En effet la destination était les rives du Yenissei, et ce fleuve est très froid même en été ; il fait donc très frais à ses abords, le soir d’autant plus. Pendant qu’il nous sermonnait, une deuxième voiture de jeunes parents est arrivée (mais sans leur gamine ceux-là). Ma copine et moi décidons de remonter chez elle nous changer ; on se fout à poil (je vous avais déjà parlé du peu de pudeur des Russes), elle me file les premières fringues qui lui passent sous la main : un pantalon rose et un T-shirt avec un chien marrant. J’ai l’air un peu crétin, mais me voilà mieux parée pour la météo et surtout les insectes affamés (« Vous êtes trop bonnes les meufs là, et là c’est parfait ! »).

Ensuite nous nous dirigeons vers un débit de boissons. Je manque, encore une fois, de m’évanouir à chaque manœuvre peu académique du chauffeur (personne n’était attaché dans la voiture sauf le bébé endormi dans son siège ; dans les 50 mètres qui séparaient l’immeuble de ma copine du premier feu rouge il est direct monté à 80 km/h…).
La maman du bébé de 3 mois décide de tout d’une manière monstrueusement efficace ; en deux temps-trois mouvements elle décide d’acheter 9 litres de bière pour les 5 qui vont boire (on peut prendre de la pression en bouteille à emporter ; pratique), des chips, des croûtons (gâteau apéro local), des cacahouètes, des sandwiches, des paquets de clopes et deux litres de coca (pour les conducteurs qui ne boiront donc pas ; me voilà déjà beaucoup rassurée quant à leur égard pour la vie d’autrui).
Nous nous dirigeons vers une destination qui change trois fois en cours de route (le bord du Yenissei oui, mais au fur et à mesure les gens qui prennent les décisions revoient leurs ambitions à la baisse quant à la distance à parcourir). Finalement au lieu de sortir à quelques kilomètres de la ville, nous nous posons encore dans la ville, mais sur une rive pas aménagée, une petite plage de galets bordée d’herbe, buissons et arbres (je rappelle qu’on est en Sibérie et donc qu’on gaspille de la place, par exemple en laissant des coins sauvages au milieu de la ville, parce que merde, on a de la place et pourquoi pas.).

Finalement nous nous installons là pour déguster la bière. D’une part, j’apprends (visiblement en même temps que ma copine grâce à qui je suis dans ce plan), que la raison de ce rassemblement est de fêter les trois mois du bébé (joyeux troismoisiversaire Sonia), et d’autre part, j’ai l’impression de gagner vingt points en langue étrangère « grossièretés » (on en reparle dans l’article sur mes origines sociales, mais mes snobs de parents et grands-parents n’en disent jamais, et comme je parle russe avec peu de gens en dehors de ma famille, j’en entends rarement. En Russie les gros mots sont plus « mal vus » qu’en France ; il est à peu près impensable d’en voir un à la télé par exemple).
Les gens font des blagues sur les origines des uns et des autres : ouzbek, ukrainien, bouriate.
(« Pudeur russe » encore) avec les trois autres filles on va bien pisser dans un buisson toutes ensemble.
J’ai l’impression de planer à des kilomètres des préoccupations des trois couples avec qui je suis : deux qui ont un enfant (et veulent un deuxième), un qui en prévoit un dans un futur proche. Je n’ai pas demandé leur âge exact, mais la copine avec qui j’étais a 25 ans, et son mec 30. Les autres doivent être dans la même fourchette. Le bébé dans la voiture ne s’est pas réveillé de la soirée. Finalement, c’était une soirée à s’émecher un peu la gueule tout comme en France, sauf les conversations sur les connaissances décédées dans des accidents de la route (« Elle était bourrée, elle a essayé d’aller pisser au milieu de la route et elle s’est faite renverser par une voiture à mort » oups. Vous connaissiez le proverbe : « Il y a deux problèmes en Russie : l’alcool et l’état des routes » ?).

Finalement une voiture me dépose chez moi à 0h30 ; j’ai passé un très bon moment. Ma grand-mère m’attendait, inquiète, n’osant pas aller dormir (bien que je lui ai bien dit que je rentrerais tard).

Après cette inauguration de la rubrique « article rédigé dans un état pas sobre », on attend donc toujours l’auto-analyse de mes origines sociales et l’article sur le rapport à l’alcool.

Publicités

4 réflexions sur “On fêtait les trois mois du bébé

  1. Laisse tomber l’économie Maria et devient blogeuse, c’est trop bien de te lire! Quand je commence un de tes billets, je ne le lâche plus des yeux jusqu’à la fin alors qu’ils ne sont pas très courts et que d’habitude je zappe frénétiquement sur mes onglets web ^^

Laisse bien un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s